Sensibilité ISO

 


*SOMMAIRE I.D.E.D*

Information

Dénomination

Explication

Démonstration


 

Information

Le paramètre ISO, que l’on retrouve sur la très grande majorité des appareils photo, détermine la sensibilité de lumière reçue par le capteur. Il est important de comprendre la différence entre quantité et sensibilité à la lumière. Car avec une même ouverture et donc, une même quantité de lumière entrant dans l’objectif, si la sensibilité est faible ou importante par rapport à la valeur ISO alors l’amplification du signal produit par le capteur sera plus ou moins important pour une même quantité de lumière.

Généralement, les valeurs ISO commencent entre 100 et 200 pour atteindre des valeurs jusqu’à 12000 environ. Pour autant, des modèles d’appareils photo plus performants peuvent démarrer sur des valeurs inférieures à 100 et dépasser la barre des 12000. Les méthodes précises pour déterminer les sensibilités des valeurs ISO ont été formalisées par l’International Organization for Standarization (ISO), d’où le nom de « sensibilité ISO » qu’on donne à la sensibilité ainsi déterminée.

Ce réglage fait partie du trio de paramètres qui définissent l’exposition d’une photo (avec le temps de pose et l’ouverture).

 

 

Dénomination

ISO est l’abréviation pour International Organization for Standarization, ce qui donne en français Organisation Internationale de Normalisation.

Cette organisation a pour but de produire des normes internationales dans les domaines industriels et commerciaux appelées normes ISO. Elles sont utiles aux organisations industrielles et économiques de tout type, aux gouvernements, aux instances de réglementation, aux dirigeants de l’économie, aux professionnels de l’évaluation de la conformité, aux fournisseurs et acheteurs de produits et de services, dans les secteurs tant public que privé. Elles servent les intérêts du public en général lorsque celui-ci agit en qualité de consommateur et utilisateur. L’organisation fût créée en 1947, regroupant 165 pays et possédant son siège à Genève. Plus d’informations sur Wikipedia.

 

 

Explication

Le réglage de cette valeur influe directement sur l’exposition de la photo finale. Une valeur faible, 100 ou 200 par exemple, crée une faible sensibilité à la lumière, et inversement avec une valeur plus élevée qui permet une grande sensibilité à la lumière. Pour de très bonnes qualités d’image, il est généralement conseillé de ne pas dépasser les 100 à 200 ISO afin de conserver les détails et une image propre. Il faut, en outre, prendre en compte la qualité de l’appareil photo et sa bonne gestion de l’ISO, puisque certains modèles haut de gamme permettent de monter au dessus des 800 ISO sans grandes perturbations de l’image.

Dans les grandes lignes, la sensibilité ISO doit s’adapter au niveau de lumière que renvoi le sujet. Beaucoup de lumière demanderai alors un ISO faible pour une faible sensibilité, et inversement où de nuit ou en intérieur sombre il faudrait augmenter l’ISO. Ce qui n’empêche pas de faire des photos de nuit avec des ISO à 100 et photographier en extérieur avec un ISO supérieur à 400. Un faible ISO offre une meilleure qualité et propreté d’image, pourtant dans des conditions de luminosités particulières, monter légèrement la valeur ISO permet de rendre l’image plus éclatante et moins terne. Également, le fait de monter fortement l’ISO peut influencer la colorimétrie de l’image finale, et accentuer des dominantes de couleurs. Aussi, la monter en ISO peut faciliter la prise de vue, puisqu’une photo à 800 ISO ne sera pas forcement moche ni ratée et permet de faciliter le déclenchement dans un endroit sombre.

 

Une valeur ISO élevée va augmenter la sensibilité de lumière acquise par l’appareil et va aussi créer en contre partie :

Du bruit, un effet granuleux / sableux de l’image.

Des d’aberrations numériques, des pixels cramés de couleurs vives, donnant des grains comme du vert ou du rouge très prononcées.

L’augmentation de l’ISO va globalement amoindrir la qualité de l’image et rendre le résultat pas très joli. Il est possible de réduire le bruit avec des logiciels de retouche comme Lightroom en post-prod mais le résultat fera perdre en détails et lissera l’image.

C’est pour cela qu’une photo de nuit à 100 ISO sera beaucoup plus esthétique et belle, mais demandera en retour plus d’organisation comme un trépied au minimum avec une longue exposition. Quant à faire une photo en extérieur en pleine journée avec un ISO supérieur à 200, cela peut très bien être le cas pour photographier un animal en forêt alors que l’environnement s’assombrit ou simplement pour une photo souvenir et trouver un côté seulement pratique à augmenter l’ISO.

Il faut noter toutefois qu’un bruit volontaire peut être un choix artistique.

 

Valeurs et utilisations de bases
100-200 Pour la plupart des photos, en extérieur par temps clair et ensoleillé.
400-800 Temps nuageux, sombre ou en intérieur éclairé.
800-3200 Intérieur sombre, scène extérieure de nuit.
6400 et plus Nuit, intérieure très sombre, scène avec très peu de lumière.

 

Évidement, ces valeurs sont à titre indicatif et ne doivent pas êtres appliquées à tout prix, cela dépend des conditions et du rendu voulu. En prenant l’exemple d’une photo de nuit à 6400 ISO, elle sera certainement exposée et nette mais en contre partie, elle sera très bruitée et pas du tout esthétique. Il conviendrait mieux de fixer l’appareil photo sur un trépied et de retomber sur des ISO entre 100 et 400 pour pouvoir photographier avec un temps de pose plus élevé.

 

 

Demonstration

Exemple de bruit volontaire : Canon PowerShot G5

 

Exemple d’aberration numérique : ISO 12800 – Canon 650D – 18-55 mm (pixel rouge au niveau de l’œil)

 

 

L’impact de l’augmentation de la valeur ISO : Canon 650D – 18-55 mm.

 

Sans traitement du grain et de la luminance sur Lightroom

ISO 100 – F/8 – T=1/100s – 34 mm

 

 

ISO 200 – F/8 – T=1/200s – 34 mm

 

 

ISO 400 – F/8 – T=1/400s – 34 mm

 

 

ISO 800 – F/8 – T=1/800s – 34 mm

 

 

ISO 1600 – F/8 – T=1/1600s – 34 mm

 

 

ISO 3200 – F/8 – T=1/3200s – 34 mm

 

 

ISO 6400 – F/10 – T=1/4000s – 34 mm

 

 

ISO 12800 – F/14 – T=1/4000s – 34 mm

 

 

 

 

 

Avec un léger traitement du grain et de la luminance sur Lightroom

ISO 100 – F/3.2 – T=2s – 18 mm

 

 

ISO 200 – F/3.2 – T=1s – 18 mm

 

 

ISO 400 – F/3.2 – T=1/2s – 18 mm

 

 

ISO 800 – F/3.2 – T=1/4s – 18 mm

 

 

ISO 1600 – F/3.2 – T=1/8s – 18 mm

 

 

ISO 3200 – F/3.2 – T=1/15s – 18 mm

 

 

ISO 6400 – F/3.2 – T=1/30s – 18 mm

 

 

ISO 12800 – F/3.2 – T=1/60s – 18 mm

 

 

 

 

Alain Écrit par :

Équipé de mon Canon 650D et de quatre p'tits objos, la photographie comme loisir... tout simplement =) ¤ Mon site internet - Mon compte Flickr - Ma page Facebook - Ma chaîne YouTube ¤ Peace !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *